Le Mag...
UnDeuxToi, la référence de la rencontre sérieuse
Inscription - Connexion
Les plus beaux tèmoignages

Ce n’est pas Net tout ceci…

Le témoignage d'une jeune femme de 38 ans qui donne son expérience des sites de rencontre.

Ce n’est pas Net tout ceci…
Témoignage

Quand le père de mes enfants m'a annoncé qu'il me quittait, c'est tout mon univers qui s'est écroulé. Certes, notre couple ne fonctionnait plus et je n'étais ni vraiment heureuse, ni plus vraiment amoureuse ; cela dit je tenais à ma famille. Je me suis donc retrouvée toute seule à 38 ans avec mes deux enfants et une perte de confiance en moi terrible, à assumer. Côté famille, le père de mes enfants demeurait très impliqué. Cependant, la femme, en moi, était en train de sortir de sa torpeur pour faire le point sur sa vie. Le constat était affligeant. Je souhaitais que cette femme soit comblée. Mais le traumatisme de la séparation, ainsi que de tout ce que j'avais vécu durant toutes ces années, était bel et bien présent. Je me suis rendue compte que ma solitude ne datait pas d'hier… et cette envie, dans l'absolu, de vivre une relation, qui pourrait s'inscrire dans le temps, était une réalité mais pas à n'importe quel prix. Je préférais rester seule plutôt que mal accompagnée.

Or, à 38 ans et avec deux enfants, les possibilités de rencontres se faisaient rares. Je misais sur la vie, celle que l'on appelle réelle, pour ce faire. Les mois passaient et je demeurais cantonnée aux rôles de mère et de femme active tentant, tant bien que mal, de rassembler les morceaux, d'éviter à mes enfants d'être en souffrance et de ne pas leur montrer le désarroi qui était le mien. Ma tristesse n'était pas forcément le fruit de cette séparation, qui fut finalement une vraie délivrance. Elle découlait surtout de mon incapacité à donner une vie à cette femme que je ne reconnaissais plus, qui avait changé et que je découvrais peu à peu. De plus, je ne comprenais rien, après 15 années de vie de couple, aux nouveaux codes régissant l'univers des célibataires de plus de 35 ans, que j'avais surnommé de façon sarcastique ‘ marché de seconde main ‘ ! Les règles avaient changé certes… mais je n'avais pas suivi la mouvance et je n'avais aucune idée des nouvelles tendances ! Bref ! J'étais totalement perdue au milieu de cette masse. De plus, j'étais timide, un handicap des plus gênants, puisque je demeurais totalement hermétique aux signaux qu'auraient pu me lancer les hommes. Les sorties avec les mamans célibataires ou des amies, leurs nombreuses tentatives pour me mettre à jour, ne changeaient rien à la donne.

Un beau soir, un couple d'amis, qui formait une famille recomposée, était venu dîner. Une discussion s'est alors engagée sur la séparation et le célibat. Je m'apitoyais sur mon sort tout faisant part des difficultés de faire de nouvelles rencontres à mon âge et dans ma situation et en critiquant allègrement ces sites internet que je trouvais glauques, pathétiques et ‘ pas net ‘… Je sentais une certaine gêne s'installer mais je n'y prêtais aucune attention. Je poursuivais mon discours avec une grande certitude et j'étalais mes idées préconçues. Quelle ne fut pas ma surprise quand mon amie m'avoua qu'elle avait rencontré sa moitié sur un site ! J'ai tenté tant bien que mal de me rattraper sans pour autant y réussir, j'étais terriblement embarrassée, je me raccrochais aux branches désespérément et j'ai fini par leur proposer de passer au dessert.

Cependant, le mal était fait et le verre dans la pomme… Après maintes hésitations et j'avoue, un verre de vin, j'ai décidé de franchir le pas et de m'inscrire sur un des sites. Il n'est pas aisé de se lancer ainsi à l'aventure sur le Net pour discuter avec des inconnus cachés derrière leur PC ou autres smartphones… Cependant, mon succès virtuel, totalement inattendu, rencontré auprès des hommes, m'a permis de gagner à nouveau confiance en moi, sans pour autant en faire des hommes pansement ou des souffre-douleur. Beaucoup ont même pris de leur temps pour me venir en aide sans rien attendre en retour, et, grâce à leurs témoignages et leur empathie, j'ai réussi à me reconstruire. J'ai admis qu'un site de rencontre facilitait les échanges avec de nouvelles personnes et je me suis très vite rendue compte que la vie virtuelle était finalement similaire à la vie réelle… J'entends par là que loin d'être glauques, ces sites étaient le reflet de notre propre société. La seule chose qui changeait réellement résidait dans le fait que nous savions tous, la raison pour laquelle nous fréquentions le site… sans compter la possibilité de pouvoir rester ‘ connectée ‘ d'une certaine manière, une fois les enfants couchés : un avantage non négligeable quand on est une maman célibataire !

Echanger par écrit et ensuite par téléphone permettait très rapidement de savoir partiellement à qui j'avais affaire. Les fautes d'orthographe telles que ‘ sa va ? ‘, un premier message commençant par ‘ toc toc ‘, le tutoiement direct, les photos torse nu, la manière de s'exprimer, l'originalité de l'approche ou encore le fameux ‘ copier-coller ‘ style cv, témoignaient de la personnalité de l'individu et me permettaient rapidement de savoir si, in fine, une rencontre allait être envisageable… Un ou deux coups de fil confirmaient ou infirmaient ma première impression et puis, si l'envie était partagée, venait le moment de la rencontre. Il était intéressant de constater que franchir cette étape, c'est-à-dire de passer du virtuel au réel est tout aussi excitant qu'un premier rendez-vous ‘ traditionnel ‘… à quelques exceptions près, telles qu'un grand écart entre la personne qui se tient en face de vous et sa photo sur son profil ou encore entre l'âge prétendu et la ‘ triste ‘ réalité. Mais ces situations cocasses me permettaient d'en savoir davantage sur le personnage.

La première rencontre me permettait également de mettre en lumière leurs attentes réelles, leur sérieux, leur humour, leur capacité à engager une discussion intéressante et dialoguer ou encore leur aptitude à être galant… autant d'éléments auxquels je suis sensibles… Un autre point distinctif est le format du rendez-vous ! Un café, un verre, un dîner ? En tant que débutante, je ne comprenais pas la subtilité dudit format ! Mais avec un peu d'expérience, j'ai compris ! Un café : je ne prends pas le risque de gâcher ma soirée et en plus un café se boit vite si elle est vraiment insupportable ! Un verre : si elle n'est pas intéressante au moins il me reste la seconde partie de la soirée et si elle l'est, je peux toujours lui proposer de prolonger la soirée par un dîner voire plus si affinités ! Un dîner : je prends le risque, au pire, j'aurais bien mangé et au mieux ‘ voire plus si affinités ‘ ! Mais le must : le dîner en prenant son temps pour le reste !!! M'étant moi-même demandée parfois ‘ Mais pourquoi as-tu accepté ce dîner, tu aurais dû proposer un verre ! ‘, je ne jette pas la pierre aux hommes. Nous avons nos démons mais eux aussi et nous n'avons plus guère envie de nous ennuyer à mourir avec un étranger !

Quoiqu'il en soit, les échanges autant que les rencontres ont constitué une mine d'informations sur la personnalité des individus côtoyés et m'ont également permis d'affiner ma recherche. A proscrire ceux qui venaient de se séparer, qui étaient en cours de divorce ou qui entretenaient une relation douteuse avec leur ex. A éviter ceux qui mentaient sur leur âge, leur aspect physique, leur situation sociale ou encore leurs intentions réelles, qu'elles soient conscientes ou non. A ne pas s'apitoyer sur ceux qui estimaient être ou avoir été la victime d'une ex manipulatrice, infidèle etc. A fuir ceux qui s'emportaient si on ne leur répondait pas en temps réel, qui étaient trop enthousiastes, qui voulaient aller plus vite que la musique pour conclure dès le premier soir et ceux qui avaient établi le portrait-robot de la femme idéale ! C'est malheureux et peut-être égoïste mais il en est ainsi si on ne veut pas perdre son temps, devenir psychologue un samedi soir ou encore jouer le rôle d'assistante sociale ! Je parle par expérience ! Il est évident que nous aussi, à travers nos mots et notre attitude, inconsciemment nous livrons une partie de nous-mêmes à cet autre, qui nous observe forcément. J'ai donc pris beaucoup de recul ; ce qui m'a permis de mieux comprendre comment fonctionnaient les hommes et les femmes au XXIème siècle. Et, dans mon cas, c'était une question de survie tellement j'étais naïve ! Cela dit, ma priorité était de retrouver la jeune femme que j'étais avant ma vie de couple, pour aller à la rencontre de la femme que j'étais devenue mais qui m'était inconnue. J'ai commencé à profiter pleinement de mes moments de liberté. Et, de rencontre en rencontre, je l'ai rencontré elle ! Je suis pleinement consciente que si je n'avais pas osé franchir le pas vers le virtuel, j'aurais mis beaucoup plus de temps à me reconstruire.

Après une séparation, il faut faire le deuil de sa rupture avant de s'engager dans une nouvelle relation qui se veut sérieuse. Il ne faut pas se lancer à corps perdu dans la recherche de sa moitié. Il faut régler ses comptes avec son passé et se remettre en question sans se mentir. Sinon rien ne sert d'espérer vivre une histoire qui pourrait s'inscrire dans le temps. Il faut aussi être consciente que l'on a un passif plus ou moins douloureux, ne pas s'emballer car on a l'impression d'avoir vécu un échec que l'on veut à tout prix remplacer par une ‘ réussite ‘, être en ‘ recherche ‘ perpétuelle de l'âme sœur, devenir une serial consommatrice par peur de retomber amoureuse et de souffrir ou encore se laisser aller à la tentation – parfois inévitable – de regarder si l'herbe n'est pas plus verte ailleurs, sans être capable de se poser si tel est notre objectif… Pour ma part, si on s'inscrit sur un site ce n'est pas pour fuir ou camoufler la réalité, c'est au contraire pour profiter de la vie telle qu'on le souhaite ! Une relation après l'âge de 35 ans est différente ; elle ne se vit pas de la même manière qu'à 20 ans. Il y a davantage de doutes, notre caractère est forgé, moins flexible et il y a plus d'obstacles d'ordre psychologique ou autre... donc il faut être compréhensive avant tout avec soi-même mais aussi avec l'autre.

J'ai fréquenté plusieurs sites de rencontre, comme on peut fréquenter différents bars, restaurants etc. Je ne peux pas pour autant prétendre que je suis une experte en la matière mais si j'ai un conseil à donner, c'est de prêter attention au positionnement du site. En fonction de notre recherche, qu'elle soit sérieuse ou pas, nous devons opter pour tel ou tel site. En effet, ne fût-ce que la configuration du site, s'il est payant ou pas, les services proposés autant que les ‘ gadgets ‘, nous permettent de mieux comprendre le type de profils que nous sommes susceptibles de croiser le plus fréquemment. ! Il y a des sites qui affichent clairement la couleur et d'autres qui sont généralistes… Il y a des sites très célèbres qui ont développé un business model leur permettant de devenir des machines à sous, ceux qui sont peints en rose bonbon et qui mettent la femme au cœur de leur approche marketing, ceux qui sont totalement gratuits mais pas forcément efficaces… On a l'embarras du choix ! Il faut donc opter pour celui qui nous convient le mieux. Il ne s'agit pas de jouer un rôle ou à l'apprenti sorcier. Il s'agit d'être soi-même et d'être réellement consciente de ce dont on a besoin ou envie sur le moment ou dans la durée. Car, rien n'est figé, nos envies tout comme nos besoins peuvent évoluer avec le temps ou être tout simplement en dents de scie. Il faut donc être honnête avec soi-même et assumer nos choix !

Un site de rencontre permet uniquement, comme son nom l'indique, de faire des rencontres et ce, dans un laps de temps relativement court… La suite ne dépend pas du site car c'est la vie qui prend le dessus, .Il faut la laisser faire et l'accepter telle qu'elle est avec philosophie et humour pour pouvoir déguster pleinement ce qu'elle nous donne, entre autres à travers les sites de rencontre. En effet, quand nous nous sommes engagées durablement dans une relation, nous nous sommes mariées ou nous avons eu des enfants, aucune d'entre nous n'imaginait que cette histoire, qui avait débuté avec tant d'espoirs, allait se terminer un jour… que nous en ayons pris l'initiative ou pas d'ailleurs ! L'objectif premier n'était-il pas d'en assurer la continuité version Disney ‘ et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps ‘ ? Mais la vie en a décidé autrement. Et pour reprendre la terminologie d'un site de rencontre en mode supérette, le CDI a tourné court et est devenu un CDD. Donc, un CDD peut rester un CDD, être reconduit ou devenir un CDI, avec ou sans période d'essai ! La vie est belle et est faite d'imprévus. L'amour est régi par l'alchimie et ne s'explique pas : elle vous tombe juste dessus et dure le temps qu'il dure ! Et c'est justement, cela qui fait leur charme… Voilà où j'en suis à l'heure actuelle : oublier le passé car on ne peut le changer, vivre le présent, car c'est un cadeau que l'on nous fait d'où son nom, tout en sachant que même s''il forge l'avenir, on n'a aucune emprise sur le futur !

Il faut, par conséquent, voir le côté fonctionnel d'un site de rencontre, savoir, en quoi il nous convient et utiliser les différents services qu'il nous propose pour trouver les profils correspondant le mieux à nos recherches, et non s'attendre à ce que d'un coup de baguette magique, il nous sorte Le Prince Charmant du Chapeau ! Si telle est notre attente, nous sommes forcément vouées à la déception et à l'amertume. C'est cette approche que je conseille mes amies, mamans célibataires, en les encourageant à franchir le cap de l'inscription à un site. Et quand elles considèrent cette inscription comme un aveu d'échec, je leur pose cette question : ‘ A l'heure des réseaux sociaux, pourquoi ne pas profiter de l'existence de ces sites pour donner un peu plus de couleurs à notre vie ? Si Facebook nous permet de retrouver des amis chers mais perdus de vue depuis des années, ces sites peuvent sans aucun doute faciliter la recherche de l'âme sœur, si tel est notre souhait ! ‘

Natacha

Publié le 23/05/2013

Site de rencontre sérieux SITE DE RENCONTRE SERIEUX - UnDeuxToi.com