Le Mag...
UnDeuxToi, la référence de la rencontre sérieuse
Inscription - Connexion
Les plus beaux tèmoignages

Sites de rencontre et évolution des mœurs

Depuis les 15 dernières années, la rencontre sur internet s'est démocratisée. Changement d'habitude ou de moeurs ? faisons le point.

Sites de rencontre et évolution des mœurs
Enquête
Beaucoup de choses ont changé depuis le lancement de Match le 21 avril 1995 et de Meetic le 14 novembre 2001. A cette époque, l'utilisation d'internet était de l'ordre de 14% de la population adulte et l'utilisation des sites de rencontre était encore très rare.

Aujourd'hui, près de 9 personnes sur 10 se connectent à internet et la rencontre en ligne a gagné à la fois en popularité et en acceptation. Ce marché porteur s'est énormément démultiplié et on compte à ce jour pas moins de 2000 sites de rencontre d'un genre très différent où chacun peut y trouver son compte... à défaut pour beaucoup d'y trouver son âme sœur.

Un marché de la rencontre moins stigmatisé

celibataires se rencontrant par internetLorsque nous avons étudié les habitudes de rencontres en ligne en 2009, la plupart des célibataires considéraient la rencontre par internet (et avant par minitel) comme une façon décevante de rencontrer des gens. Les couples se créaient dans la confidentialité, et le secret de l'origine de leur première rencontre était en général bien gardé.

Aujourd'hui, près de la moitié de la population connaît quelqu'un qui a utilisé un site de rencontre en ligne ou qui a rencontré son conjoint ou partenaire par leur intermédiaire.

Il faut dire que la donne a changé, la population de célibataires a explosé depuis ces 20 dernières années suivant la courbe des divorces et de l'allongement de la durée des études. Selon les chiffres INSEE en 2014, on comptabilise 18 millions de célibataires en France.

Certes, il reste encore beaucoup de gens qui émettent une certaine réserve sur ce type de service mais culturellement, la banalisation de la rencontre sur internet est devenue beaucoup plus acceptable qu'il y a 15 ans.

D'ailleurs les habitudes changent : alors qu'en 1995 on s'inscrivait sur un site de rencontre en catimini, aujourd'hui 1 célibataire sur 5 demande conseil à l'un de ses proches ou amis pour rédiger son profil dans l'objectif de laisser sa meilleure empreinte.

C'est notamment vrai pour les femmes qui font appel dans 30% des cas à un ami pour les aider à élaborer le meilleur profil contre seulement 16% chez les hommes.

Les populations utilisatrices des sites de rencontre

utilisateurs de sites de renconteLes deux populations principales et utilisatrices des sites de rencontre se situent actuellement dans les tranches d'âge de 25-34 ans pour 38% et de 35-44 ans pour 26%. La population des 45-55 ans est cependant en hausse depuis quelques années et atteint aujourd'hui 17%.

En revanche, les habitudes de rencontre au sein de ces différentes populations sont très différentes.

En effet, une enquête 2012 de l'IFOP révèle que les célibataires (ou pas d'ailleurs) inscrits sur les sites de rencontre et interrogés à cette occasion ne rêvent pas nécessairement de rencontrer le grand amour : ils sont 62% à rechercher « une aventure sans lendemain » contre 38% une « relation sérieuse ».

Une remarque importante pour la population féminine, les femmes sont 56% à s'être inscrites pour augmenter leur chance de rencontrer un compagnon contre 48% pour les hommes.

Devant ces chiffres remarquables, on peut comprendre que le marché de l'adultère et de la rencontre facile soit fleurissant depuis quelques années et que bon nombre de sociétés s'y soient positionnées.

Un site de rencontre n'est pas une garantie de rencontre

banc vide signifiant la non-rencontreUn tiers des personnes qui ont utilisé un service de rencontre en ligne n'a jamais fait de rencontre physique avec une personne rencontrée sur ces sites.

Si vous ne trouvez pas tout à fait ce que vous cherchez sur un site de rencontres, vous n'êtes donc pas seul.

Deux tiers des célibataires en ligne confirment qu'ils ont eu au moins un rendez-vous, ce qui correspond tout de même à une augmentation de 43% depuis 2005. Mais cela ne signifie pas pour autant que deux tiers ont eu une rencontre répondant à leurs attentes. Sur ce sujet, il est très difficile d'avoir des statistiques fiables.

Et l'amour dans tout ça ?

amour et internetUne enquête menée par l'Ifop pour le site cam4.fr auprès des Français, tend à montrer que les sites de rencontre favorisent davantage une sexualisation plus rapide des relations au détriment des relations durables.

Alors que dans les années 70, un couple attendait en moyenne 4 mois pour avoir une relation intime, aujourd'hui les couples peuvent s'y adonner dès le premier soir. Certes la libération sexuelle des années 70 et le changement de mœurs y sont pour beaucoup mais les sites de rencontre ont leur part de responsabilité dans ce domaine. Ainsi, 26% des célibataires de ces sites ont déjà eu une relation dès le premier soir et parmi eux, les hommes sont 69% à avouer cette pratique, contre 47% des femmes.

Cependant, ces statistiques sont quelque peu galvaudées puisqu'elles concernent davantage les sites généralistes ou adultères qui sont effectivement très majoritaires par rapport au reste et drainent donc une population de célibataires très active et très dense.

Quoiqu'il en soit, la recherche de sa moitié demande de la patience, du temps et une part de chance.



Les sites de rencontre doivent être avant tout considérés comme des outils ou des facilitateurs. Pour le reste, il appartient à chaque célibataire de faire ses propres choix pour ne pas se laisser piéger dans une relation qui ne lui correspond pas. Parfois, on peut vivre plusieurs rejets ou déceptions. Il faut donc rester attentif à préserver son bien-être, son estime de soi et ses valeurs dans ce monde si vaste mais aussi si tentant de la rencontre sur internet.

UnDeuxToi - Laurent

Publié le 29/10/2015

Site de rencontre sérieux SITE DE RENCONTRE SERIEUX - UnDeuxToi.com