Le Mag...
UnDeuxToi, la référence de la rencontre sérieuse
Inscription - Connexion
Les plus beaux tèmoignages

Coup de foudre, mythe ou réalité ?

Entre peurs inconscientes et rationalisation, les avis divergent à propos de la réalité ou non du coup de foudre.

Coup de foudre, mythe ou réalité ?
Enquête

Certains l'ont vécu et en parlent avec des étoiles dans les yeux, même à distance de plusieurs années, et d'autres, avec un sourire moqueur, disent que c'est juste impossible car tomber amoureux implique plusieurs facteurs !

Une équipe de scientifiques s'est penchée de près sur le sujet et leurs conclusions sont édifiantes. A vous de voir…

Une chose est certaine, l'impact physique de certains détails qui parfois même échappent à notre regard conscient, est indiscutable. Tant et si bien que selon Stéphanie Ortigue, professeure à la Syracuse University aux Etats-Unis, l'étincelle que l'autre suscite en nous s'allume au bout d'un cinquième de seconde du moment où on pose les yeux sur lui /elle. Et ce procédé implique douze zones cérébrales qui collaborent entre elles pour produire des substances chimiques qui nous mettent dans un état d'euphorie, d'attachement et d'excitation : dopamine, adrénaline, vasopressine, ocytocine. Nos sens dopés par tout ce cocktail, et voilà le coup de foudre qui s'installe.

Dans ses recherches sur le sujet, Ayala Malack-Pines, psychologue à la Ben-Gurion University met en évidence comment environ 15% des couples ensemble depuis plus de 3 ans ont commencé leur histoire, après un coup de foudre réciproque.

Le point de départ de tout cela est notre capacité et besoin d'aimer, inscrit dans notre ADN, vu sa présence dans toutes les cultures et sa manifestation systématique dans le comportement des êtres humains.

On ne peut plus en douter, l'amour est avant tout une question biologique. Cette tempête hormonale qui nous agite de la tête aux pieds à la seule vue d'une personne qui nous regarde ou qui bouge, existe vraiment même si tout le monde ne l'a pas expérimenté. Ajoutons tout de même un détail de taille : la passion qui se déchaîne dès le premier regard échangé est liée au circuit de récompense du cerveau, zone activée quand on prend des stupéfiants, d'où le sentiment de manque et de désir fort qui est commun aux amoureux et aux drogués. Or cet attachement « primitif » quoique fort, pour résister à l'usure du temps, a besoin que se déclenchent d'autres mécanismes qui vont l'installer dans la durée.

Ceci dit, se jeter dans les bras de l'amour dépend surtout du type de personnalité que chacun a : les spontanés, les enflammés sensibles et émouvants ou les prudents, les cérébraux qui ont besoin de l'accord de leur cortex pour se lancer dans cette belle aventure. Et vous, de quel type serez-vous ?


Nicky - UnDeuxToi

Publié le 04/09/2017

Site de rencontre sérieux SITE DE RENCONTRE SERIEUX - UnDeuxToi.com